le 14 juillet

 

Le 14 juillet, mais quelle est cette date, et qui se souvient encore réellement ! ! ! Donc commençons par le commencement, la Bastille, eh oui, quelle était-elle ?

bastille.gifApparemment avant d’être une prison, c’était un fort qui servait surtout à protéger Paris de ces envahisseurs sous Charles V…

Puis sous la tyrannie de Louis XI, elle se peupla de victimes. Pour devenir de plus en plus, celle qui enfermera tous ceux qui oseront défier l’autorité en place, que ce soit sous Richelieu ou même Louis XIV… On passait rapidement au pied de ses murailles, tellement elle était crainte, elle n’était pas « La place la plus forte, c’était du moins la plus redoutable d’Europe » dixit l’auteur des essais sur Paris. Qui ne fut pas enfermé dans ces tours, que ce soit prêtres, écrivains, grands noms ou même petits gens…

Qui ne connaît l’évasion de celui qui osa se faire connaître à la Marquise de Pompadour, par le biais d’un colis soit-disant contenant du poison, et ce n’était pas le cas… Il s’évada en faisant une échelle avec le fil de ces chemises et de la soie de ces bas, avec son compagnon d’infortune… Cette échelle fut retrouvé dans les archives de la Bastille et fut redonné à son auteur…

Ou la fameuse légende du masque de fer, on ne sut jamais qui il était vraiment, frère jumeau du roi ou autre personnage, non moins dérangeant à cette époque.

Mais ils ne furent pas si nombreux à cohabiter à la Bastille, d’après les registres d’entrée de la Bastille, on dénombre que 2 000 prisonniers en 46 ans, ce qui est peu, en moyenne cela représente que 44 prisonniers par an…

Lors de sa prise le 14 juillet 1789, le peuple fut déçu de ne trouver que 7 prisonniers dans ces murs… Eh oui, la Bastille n’était pas aussi terrible que l’on disait, la fameuse salle où l’on donner la question, n’existait pas non plus… Et les quelques squelettes découverts de-ci de là, était soit au chirurgien de la Bastille, ou étaient enterrés ici depuis si longtemps que personne ne s’en souvenait… Et il y a longtemps que la Bastille ne servait plus à protéger Paris des envahisseurs, et n’était plus armées pour le faire…

La Bastille fut démantelé le lendemain, et une partie de ces pierres vendues, sculptées en miniature de la Bastille, ou bien porté en parure par ces dames pour les plus petits morceaux… Et une grande partie a servi à construire le pont de la Concorde…

Lors de la visite de Paris, on peut découvrir une partie de son emplacement grâce à un pavage au sol.

La fête nationale du 14 juillet ne fut pas instituée aussitôt, il y eu un an après la fête de la Fédération, ce n’est qu’en 1880, qu’elle devint nationale, par le biais d’un projet de loi…

Projet de loi

 

Article unique. – La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle.

 

Programme de la fête nationale du 14 juillet 1880

Distribution de secours aux indigents. Grands concerts au jardin des Tuileries et au jardin du Luxembourg. Décorations de certaines places, notamment de la place de la Bastille et de la place Denfert où l’on verra le fameux Lion de Belfort qui figurait au Salon de cette année, monument élevé au colonel Denfert-Rochereau, de glorieuse mémoire – illuminations, feux d’artifices – ajoutons les fêtes locales, comprenant des décorations, des trophées, des arcs de triomphe et le tout organisé par les soins des municipalités de chaque arrondissement avec le concours des habitants.

Deux cérémonies importantes doivent dominer toute la fête : la distribution des nouveaux drapeaux à l’armée et l’inauguration, sur l’ancienne place du Château d’eau, du monument surmonté de la figure de la République, monument qui a fait l’objet d’un concours ouvert l’année dernière par la Ville de Paris.

Extrait de : http://14juillet.senat.fr/toutsavoir/index.html#programme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Powered by Brin de Feuille