Page d’accueil

hqet63c6.gifUn site, c’est une page d’un livre d’histoires… On lui raconte celle de nos vies, on l’agrémente de ces petites anecdotes qui s’effacent avec le temps, de la recette perdue de nos grands-mères, de la jolie carte postale venue de lointaine contrée… C’est aussi l’histoire d’un beau pays celui de nos ancêtres… d’une culture…

Laissez-moi vous emmener vers ce fabuleux voyage ! ! !

femmeetcheval.jpg

Retrouvez ci-dessous les 6 dernières publications de Brin de Feuille...

Modification jours ouverture AD Val d’Oise (95)

Modification des jours d’ouverture
de la Salle de lecture

Les Archives départementales du Val-d’Oise s’adaptent aux demandes des usagers qu’ils soient lecteurs sur place ou à distance. Pour cela, les jours d’ouverture de la salle de lecture changent à compter du 1er octobre 2016.

 

Un accès à la salle de lecture modifié

La salle de lecture sera désormais ouverte au public du mercredi au vendredi de 8h45 à 17h. La présidence de salle sera assurée par des archivistes responsables de fonds ou en charge de collectes ou de classements, et présents par demi-journée. Seize levées seront assurées toutes les 25 minutes dans les plages horaires suivantes : 9h-12h05 ; 13h15-16h10. Les lundis et mardis seront réservés à des accueils de groupes pour des travaux de recherche ou des visites des locaux sur rendez-vous : associations, universités.

Une meilleure prise en charge des classes

Le service éducatif accueille déjà les classes du CM2 au lycée le mardi et le jeudi. Avec la fermeture de la salle de lecture au public le mardi, de nouveaux projets pédagogiques  seront mis en place : découverte du site Internet, recherche archivistique et documentaire en ligne et à partir de documents en accès libre.

Un changement bénéfique au plus grand nombre

Pour remplir au mieux leurs missions dans le monde du Web 2.0, les Archives départementales ont décidé de concentrer leurs compétences sur la rédaction d’inventaires normalisés électroniques – faisant suite aux collectes et classements anciens et actuels –, et sur la numérisation de fonds d’archives – textes et iconographies – pour leur mise en ligne sur le site Internet www.archives.valdoise.fr et interrogeables par le moteur de recherche trans-fonds. Elles continuent aussi à ajouter des contenus tous publics, notamment pédagogiques. Dans un second temps, certains de ces fonds seront interrogeables via des portails national et européen.

Les registres de la Comédie française

Les registres de comptes de la Comédie française sont en ligne et c’est une bonne nouvelle à la fois pour les chercheurs en histoire -pour lesquels ce programme a été imaginé- et pour les généalogistes. Les archives numérisées de l’institution théâtrale officielle vont de1680 à 1793, période durant laquelle plus de 34 000 représentations ont été programmées !

La troupe du Français joue non seulement les grands auteurs classiques, tels Molière, Racine, Corneille, Voltaire et Beaumarchais, elle accueille également de très nombreux auteurs aujourd’hui méconnus ou oubliés.Ces registres de comptes sont journaliers et détaillent recettes, dépenses et distributions pour chaque représentation.

Actuellement, seules les recettes sont disponibles à la consultation en ligne. Mais cette première “collection” d’archives numérisées livre des compléments d’informations majeures sur la vie de la troupe de la Comédie-Française, à commencer par le détail des données administratives et financières de l’institution. Les chercheurs universitaires et autres seront intéressés par l’histoire du modèle économique et symbolique duThéâtre Français, par l’analyse de l’histoire des pièces, de la programmation, des genres, et plus largement de l’évolution du goût théâtral en regard des contraintes économiques du spectacle. C’est la raison d’être de ce programme.

Mais les généalogistes peuvent aussi se glisser dans la machine… Et y trouver ce qu’ils préfèrent : des mentions patronymiques ! Quand celles-ci se réfèrent à une activité professionnelles et/ou artistique, cela constitue pour les chercheurs d’ancêtres une matière première inédite…

archives communales Antibes Juan-Les-Pins (06)

Archives Communales d’Antibes Juan-Les-Pins (06)

la collection que nous avons mise en ligne démarre à 1792 et va jusqu’à des dates assez récentes :

– 1912 pour les naissances, 

– 1935 pour les mariages et 2008 pour les décès ».

Autre atout, l’état civil d’Antibes a été indexé par patronymes, si bien qu’il suffit de taper un nom pour voir s’il apparaît parmi les 27551 actes disponibles de 1624 à 1933 !

les archives d’Antibes possèdent un registre paroissial qui est manquant aux Archives départementales, celui portant sur la période 1624-1663. Cela permet donc de combler cette lacune.

A part l’état civil, le portail municipal donne également accès aux recensements de population de 1790 à 1936, aux délibérations communales de 1789 à 1969, au plan cadastral napoléonien et à une intéressante série iconographique constituée de photos anciennes (dont des photos aériennes), de cartes postales, de plans, de lithographies et de gravures.

Un mot sur la presse ancienne : deux titres purement locaux ont été numérisés, L’Avenir et Le Réveil pour la période 1891 à 1931. Hélas, cette numérisation est forcément incomplète, souffrant des nombreuses lacunes.Par ailleurs, ces titres sont consultables directement en fichier PDF et ils ont fait l’objet d’une reconnaissance optique de caractères (OCR). Malheureusement, ils ne sont interrogeables qu’en ouvrant chaque numéro. Il n’y a pas d’index permettant d’interroger l’ensemble de la collection en une seule fois pour savoir si tel ou tel patronyme apparaît dans tel ou tel numéro.

Le muguet

Cloches naïves du muguet,
Carillonnez ! car voici Mai !

Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,muguet
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

Les yeux brillants, l’âme légère,
Les fillettes s’en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

Maurice CARÊME (1899-1978)

Pâques

Un très joli acrostiche pour de Joyeuses Pâques

paques_cloches

Le voyage des cloches à Rome gravure de Granville

Joie et nervosité dans l’attente de leur retour de Rome.

Observant le ciel, tendant l’oreille pour ne pas les rater.

être bientôt, le jour J tant attendu, l’impatience nous gagne,

Et nos papilles frétillent à l’idée de savourer ces chocolats.

Une fête pour les gourmands, petits et grands.

Ses cloches gastronomes et quelque peu coquines qui,

En arrivant dans nos maisons, cachent de nombreuses douceurs

Savoureuses et sucrées, propres à attiser notre curiosité et notre impatience.

 

Poules, oeufs, lapins et autres cloches en chocolat,

Attendant d’être découverts par des gastronomes aux yeux émerveillés.

Quelle douce récompense que de les trouver enfin !

Un jour par an, nous pouvons les dévorer sans remords.

Ensemble partageons, rions, régalons-nous et

Savourons cette fête de Pâques que je te souhaite joyeuse.