Page d’accueil

hqet63c6.gifUn site, c’est une page d’un livre d’histoires… On lui raconte celle de nos vies, on l’agrémente de ces petites anecdotes qui s’effacent avec le temps, de la recette perdue de nos grands-mères, de la jolie carte postale venue de lointaine contrée… C’est aussi l’histoire d’un beau pays celui de nos ancêtres… d’une culture…

Laissez-moi vous emmener vers ce fabuleux voyage ! ! !

femmeetcheval.jpg

Retrouvez ci-dessous les 6 dernières publications de Brin de Feuille...

Ardennes (08) : Tables alphabétiques des répertoires des hypothèques

Tables alphabétiques des répertoires des hypothèques

Page de garde

Les registres de transcriptions hypothécaires vous permettent de retrouver une copie des actes notariés transférant la propriété d’un immeuble, entre 1799 et 1955 (attention, des lacunes existent). Cette recherche s’effectue en trois étapes de consultation : des tables alphabétiques renvoient à des registres de formalités qui renvoient à des registres des transcriptions.

Pour faciliter vos recherches en salle de lecture des Archives départementales, vous avez ici accès aux tables alphabétiques, première étape de la recherche. Pour un nom donné, deux numéros vous seront donnés : un numéro de volume (correspondant au registre) et un numéro de case (correspondant à une page). Ces informations collectées, votre venue en salle vous permettra de consulter le registre de formalités correspondant.

La recherche en ligne s’effectue par conservation des hypothèques, avec pour ressort géographique l’arrondissement. Attention donc pour l’arrondissement de Rocroi, qui ne couvre pas toute la période ; la conservation des hypothèques de Rocroi a été rattachée à Charleville.

Un portail provisoire pour le Service Historique de la Défense

Le portail du Service historique de la Défense (SHD) est temporairement fermé depuis le 3 juillet « pour des raisons techniques ». Cette fermeture va durer trois mois, puisque le lancement d’un nouveau portail est annoncé pour ce mois d’octobre 2019. Attention, il s’agit bien de la fermeture du site Internet du SHD et non des différentes salles de lecture d’archives et bibliothèques (Vincennes, Cherbourg, Rennes, etc.) qui restent ouvertes au moins partiellement cet été.

Ce nouveau portail sera doté de nouveaux contenus et fonctionnalités, sans que l’on en sache plus à l’heure actuelle. Il sera aussi sans doute plus sécurisé, car ce n’est un secret pour personne, l’ensemble des sites de la Défense font l’objet d’attaques régulières, le site du SHD a dû fermer à de nombreuses reprises, suite à ces attaques informatiques.

En attendant, le portail est remplacé par un site provisoire, en réalité une page dédiée directement sur le site du Ministère des Armées dans la rubrique Mémoire. Cette page résume les informations pratiques, elle permet aussi quelques actions comme formuler des demandes d’inscription pour les lecteurs, et même de réserver des documents et sa place en salle de lecture.

Aveyron : la salle de lecture fermera en septembre pour 3 mois

La salle de lecture va être entièrement rénovée et ces travaux vont amener sa fermeture au public pendant environ trois mois, à partir du 9 septembre 2019 jusqu’au 2 janvier 2020Pendant cette période de travaux, la porte ne sera pas tout à fait complètement close. Les professionnels et les étudiants auront la possibilité de prendre rendez-vous pour venir consulter les documents indispensable à leur activité, sur inscription obligatoire adressée par mail au responsable de la salle de lecture.

Pour les autres chercheurs, notamment les généalogistes amateurs, il restera à prendre votre mal en patience ou bien à explorer de manière assidue les archives en ligne http://archives.aveyron.fr/dont la salle de lecture virtuelle n’est évidemment pas touchée par ces travaux de rénovation. Là vous attendent les registres paroissiaux et d’état civil, la recherche nominative ou par tables alphabétique dans les registres matricules militaires, les minutes notariales, le cadastre, les recensements, etc.

Sinon, le Cercle généalogique de l’Aveyron en profite pour rappeler que son local de Millau est ouvert 2,5 jours par semaine si vous souhaitez poursuivre vos recherches sur cette période. Parmi les richesses de l’association, vous pourrez consulter l’état civil et les registres paroissiaux des communes de l’Aveyron, ainsi que les relevés de naissance, mariage et décès effectués par les adhérents, ainsi que des actes notariés numérisés, ainsi que de les ouvrages de la bibliothèque.

Une base d’actes notariés d’esclaves en Martinique au XVIIIe siècle

La bibliothèque numérique Manioc, spécialisée sur la Caraïbe, l’Amazonie, le Plateau des Guyanes vient de publier une exceptionnelle base de données recensant plus de 3.200 actes notariés du XVIIIe siècle et 14.700 personnes au statut d’esclave indexés.

Manioc est un projet universitaire collaboratif, ouvert à tous les établissements qui souhaitent le rejoindre. Associant une dizaine d’établissements, la bibliothèque numérique est pilotée par l’Université des Antilles (Service commun de la documentation) et co-pilotée par l’Université de Guyane. La Bibliothèque nationale de France finance une part importante de la numérisation des livres anciens. Les données de Manioc sont interrogées par Gallica.

Cette toute nouvelle base de données est le résultat, d’un projet débuté il y a plus de 20 ans, quand M. de Reynal a découvert un fonds notarial, le fonds Mathieu, lors de recherches personnelles sur sa famille et sur les familles créoles de la Martinique. Le fonds contenant des actes notariés du XVIIIe siècle avait été transmis, génération après génération, par les notaires responsables de l’étude jusqu’à parvenir dans les années 1970 au notaire Mathieu.

Conscient de la richesse d’informations contenues dans les actes, M. de Reynal a alors entrepris de les collecter rigoureusement sous la forme de bases de données. En 2017, il s’associe à Manioc afin de restructurer les données et de les rendre librement consultables pour tout à chacun sur une interface Web.

La base de données se compose de deux volets : « Esclaves » et « Actes notariés ». Le volet « actes notariés » recense 3.200 actes indiquant leur libellé, la date, le lieu, le type d’acte et le notaire qui les a enregistrés. Il s’agit pour l’essentiel de ventes, de contrats de mariage, de testaments, de donations... ayant eu lieu dans le sud de la Martinique dans le dernier quart du XVIIIe siècle. Mais l’on trouve d’autres actes, dont des affranchissements.

Le volet « esclaves » recense 14.700 esclaves apparaissant dans ces actes. C’est le cœur de la base : la fiche de chaque esclave renseigne sur le nom de la personne, mais aussi toutes les informations connues à son sujet : sexe, âge, catégorisation ethnoraciale, activités ou qualifications, la valeur qu’on lui a assignée… et aussi ses relations familiales.

La base permet des croisements de recherche : il est possible de circuler entre la fiche d’un acte et la fiche d’un esclave, de passer de la fiche d’un esclave à celle d’un autre esclave quand ceux-ci ont des lieux familiaux connus. Une base exceptionnelle pour tout chercheur généalogiste en quête d’information sur l’esclavage et la société martiniquaise du XVIIIe siècle.

Bibliothèque numérisée Généanet

Celle-ci est en accès libre durant le salon du Havre, le 8 – 9 et 10 septembre 2017

 

La Bibliothèque Généalogique, ce sont plus de 700 000 livres et 10 000 titres de presse accessibles en un clic via notre moteur de recherche spécialisé (détection automatique des noms et des prénoms).
Cela représente 200 millions de pages et près de 3 milliards d’individus indexés.

On y trouve principalement :

  • des journaux
  • des revues savantes (historiques, généalogiques)
  • des ouvrages généalogiques
  • tout ouvrage pouvant contenir des données intéressantes pour les généalogistes : par exemple des livres d’histoire, des ouvrages de jurisprudence, des annuaires…

Les ouvrages qui y sont intégrés sont sélectionnés avec minutie, après un important travail de sélection, basé pour l’essentiel sur des ouvrages ayant un intérêt pour les généalogistes. Vous n’y trouverez normalement aucun livre de recettes de cuisine ! Un travail de reconnaissance des caractères imprimés est ensuite effectué (on appelle cela l’OCRisaton), qui consiste à analyser les images pour en extraire le texte.

Images de la Nasa

Il est désormais possible d’explorer les divers médias de la Nasa sur Internet. En effet, l’Agence spatiale américaine a mis à disposition du public un nouvel outil de recherche multimédia qui rassemble la riche collection de photographies, fichiers audio et vidéo de l’agence.

Le patrimoine de la conquête spatiale nous est enfin disponible grâce à cet outil de recherche multimédia mis en ligne par la NASA. Depuis fin mars 2017, cette banque multimédia réunit les 60 collections de l’agence dans une même base de données qu’il est possible de consulter et de télécharger à sa guise. Pas moins de 140 000 photographies, fichiers audios et vidéos sont accessibles via un site prévu à cet effet.

La bibliothèques d’images et de sons de la NASA renferme de véritables trésors, certains datant même de 1962 ! On peut donc retrouver les photos les plus récentes, mais également 55 ans d’archives de l’agence, pour pouvoir voyager à travers le temps et l’espace. A défaut de pouvoir réellement parcourir l’espace, vous pouvez tout de même découvrir la richesse spatiale en ligne à travers des images et des sons incroyables.