Archives du Climat français

Archive du Climat français

Météo-France et les Archives nationales engagent en 2012, avec le soutien de la Fondation BNP-Paribas, un programme de sauvegarde des archives du climat de la France et de ses anciennes colonies de 1850 à 1960. Elles permettront à Météo-France et à la communauté scientifique internationale d’améliorer leur connaissance du climat passé.

Des données extraites de documents anciens
Ce projet consiste à organiser la récupération et le traitement de données historiques sur le climat français figurant dans des documents anciens versés aux Archives nationales. Le fonds historique de la météorologie française est conservé sur le site de Fontainebleau et comprend 6 300 cartons sur 2 km de linéaires. Il est constitué de relevés d’observations météorologiques, de cartes de prévision et de pointage de mesures, d’atlas climatologiques et de pièces diverses produites de 1850 aux années 1960.

Le projet se déroulera sur trois ans (2012 à 2014) en trois phases. Les documents seront d’abord dépoussiérés et désamiantés. Puis une équipe réunissant des climatologues et des historiens procédera à l’inventaire et l’archivage du fonds. Enfin, les documents seront analysés et numérisés et les données et informations pertinentes pour l’étude du climat seront saisies. A l’issue du projet, ces archives seront accessibles au public.

Images du Patrimoine de Marseille (13)

http://imagesdupatrimoine.marseille.fr/home.cfm?cfid=931739&cftoken=38261718
Albums photographiques • Album offert à Mlle Marie Favart par E. Belleveaut, directeur du Gymnase, souvenir de Marseille, août 1869
• Album photographique d’anciennes rues démolies en 1862 pour l’ouverture de la rue impériale à Marseille
• Démolition des quartiers de derrière la Bourse à Marseille, 1925-1927
• L’hôpital auxiliaire de la Belle-de-Mai, Marseille (1916-1919)
• Photographies de Marseille et de la Cote d’Azur, la Savoie et l’Italie par les frères Neurdein et Jean Giletta (1880-1910)
• Photographies de Marseille par les frères Neurdein (1880-1890)
• Rues et places des quartiers de la Bourse à Marseille, 1926
Cartes postales • Cartes postales anciennes panoramiques sur Marseille
• Collection Emile Aiguier, Cartes postales sur la Provence, les Alpes, l’Aude, la Lozère, les expositions coloniales (1901-1938)
• Collection Galanti, Cartes postales sur Marseille
Collection de la société des Excursionnistes marseillais • Fonds Duce : Auto-tourisme en Provence, à Paris, Bordeaux
• Fonds Emile Bassac : Cyclotourisme en Provence, dans les Alpes, le Jura, les Vosges, l’Italie, la Suisse…
• Fonds Henri Para : Marseille et la Provence (1907-1928)
Dessins et estampes • Caricatures de Sem, Jan et Mass’Beuf (1890-1920)
• Dessins d’Honoré Daumier
• Images publicitaires, début XX siècle
• Représentations gravées de Marseille dans les collections du Musée d’Histoire, 1636-1917
Le théâtre dans les collections des musées de Marseille Photographies • Fonds Benarroche
• Nus féminins par Jules Richard
• Photographies aériennes de Roger Henrard, années 1948-1972
• Photographies de Marseille, 1899-1935
• Reportages thématiques sur Marseille par la société A.R.S (1936-1938)
Plans

Atlas de Trudaine

Les atlas des routes de France dits Atlas de Trudaine constituent une collection unique et homogène de soixante-deux volumes totalisant plus de 3 000 planches manuscrites soigneusement aquarellées. Ils portent, aux Archives Nationales (anciennement Centre historique des Archives nationales (CHAN)) à Paris, les cotes CP/F/14/*8443 à 8507. Réalisés entre 1745 et 1780 sur ordre de Charles Daniel Trudaine, administrateur des Ponts et Chaussées, ils comportent les routes faites ou à faire (et leurs abords immédiats) dans les vingt-deux généralités des pays d’élections régies par des intendants. Les pays d’états (Bourgogne, Provence, Languedoc et Bretagne) ainsi que les pays d’imposition (régions frontalières conquises sous Louis XIV) sont exclus de cette couverture cartographique, sauf la généralité de Metz (trois atlas) et le Haut-Cambrésis (trois atlas aussi).
Ces atlas forment une documentation précieuse et très recherchée sur les paysages français du XVIIIe siècle. On y trouve notamment la représentation des lieux habités, des bois, des cours d’eau et des routes, des édifices isolés (croix, calvaires, châteaux, moulins, usines, carrières…), les plans de masse des ouvrages d’art proches des routes ou construits sur celles-ci.

HistCarto cartes et plans du Bas Rhin (Alsace)

Depuis le 1er janvier 2005, le programme HistCarto bénéficie du financement de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’’Homme – Alsace. Cette même année, les crédits alloués par l’’Agence nationale de la Recherche sont venus le compléter. Grâce à ce double financement accordé jusqu’à la fin de l’année 2008, ce programme de recherche intitulé « Expériences de terrain et compétences cartographiques : pour une approche heuristique de la numérisation des cartes et plans » a permis de créer une base de données accessibles en ligne et d’’organiser trois journées d’’études dont les contributions ont été rassemblées dans un ouvrage collectif intitulé Les usages des cartes (XVIIe – XIXe siècle). Pour une approche pragmatique des productions cartographiques.

Cartes de Cassini

La Carte de France dite « Carte de Cassini » doit son nom à une lignée d’’astronomes et de géographes d’’origine italienne qui s’’installent en France dans le dernier tiers du XVIIe siècle. Lancée sous les auspices de l’’Académie des Sciences en 1747, elle résulte du travail opiniâtre d’’une succession de savants et d’’ingénieurs qui, pendant un siècle et demi, vont s’’employer à mettre au point de nouvelles méthodes de relevés tel que le demande un pays aussi vaste que la France.
« Mesurer les distances par triangulation et assurer ainsi le positionnement exact des lieux », « mesurer le Royaume, c’’est-à-dire déterminer le nombre innombrable de bourgs, villes et villages semés dans toute son étendue », « représenter ce qui est immuable dans le paysage », tels sont les objectifs posés par César-François Cassini de Thury, le troisième de la lignée. Deux siècles plus tard, la comparaison avec la « Carte de France » actuelle apporte la preuve de la réussite de son entreprise.

Soit vous cliquez sur Navigation pour faire vos recherches ou éventuellement directement sur les diocèses

Cartes postales de Touraine

Les Archives départementales d’Indre-et-Loire disposent d’une collection de 8 500 cartes postales anciennes numérisées.
Vous pouvez :
– découvrir ces cartes intégralement ou par thème avec la possibilité de transmettre chacune d’elle sous forme d’e-card
– faire une recherche selon différents critères et éventuellement commander par courrier une reproduction photographique en noir et blanc.